Biotrace

Le master IBION-TEC

Les Ă©tudiants de deuxième annĂ©e auront Ă  organiser en totale autonomie un congrès annuel portĂ© par leur Association BIOTRACE.

Master 1 Ibion-tec

La première annĂ©e du parcours (M1) est surtout consacrĂ©e Ă  l’initiation du projet innovant qui constitue le socle de la formation. Le stage de 5 mois parachève la formation de M1 par une première expĂ©rience en laboratoire. L’annĂ©e M1 est l’annĂ©e d’acquisition des fondamentaux en nanotechnologie oĂą nous retrouvons les unitĂ©s d’enseignements suivantes :

Biostatistique avec R : Un modèle statistique cherche à « expliquer » une réponse biologique par un ou plusieurs facteurs. Ce cours présente les diverses étapes de la modélisation statistique en agronomie : du choix d’un modèle, à son optimisation et sa validation, avec le logiciel libre et gratuit R

Préparation au stage et insertion professionnelle : Cet enseignement s’active à favoriser au maximum l’autonomie des étudiants, à leur laisser une part majeure de réflexion personnelle, et à les placer en situation concrète et active de construction de leur projet professionnel.

Bio-ingĂ©niĂ©rie des protĂ©ines dĂ©diĂ©e Ă  la traçabilitĂ© : ConnaĂ®tre les diffĂ©rents systèmes d’expression procaryotes et eucaryotes de production et d’optimisation de production de protĂ©ines recombinantes. L’Ă©tudiant(e) sera apte Ă  faire des choix stratĂ©giques de clonage, de vectorisation et d’expression dans divers organismes afin de produire des protĂ©ines « recombinantes ».

Interface plurisciences : L’objectif est de permettre aux Ă©tudiants l’acquisition des outils issus des connaissances pluridisciplinaires pour la comprĂ©hension des mĂ©thodes de diagnostic et de dĂ©tection au service de la santĂ©, de l’agronomie, de l’environnement et de l’aliment. Une vue sur les possibilitĂ©s actuellement disponibles en Ă©lectronique en termes de composants, de fabrication et de traitement du signal sera aussi donnĂ©e.

Projet innovant : AcquĂ©rir l’esprit inventif et crĂ©atif pour le mĂ©tier de concepteur et/ou ingĂ©nieur R & D en stimulant la curiositĂ© des Ă©tudiants. Les prĂ©parer au travail d’Ă©quipe afin d’acquĂ©rir des compĂ©tences de management d’un projet de type R&D.

Nouvelles gĂ©nĂ©rations d’analyse : L’objectif de cette UE est de maĂ®triser les techniques de bases du sĂ©quençage de nouvelle gĂ©nĂ©ration (DNA-Seq, RNA-Seq, MĂ©tagĂ©nomique) de comprendre les autres protocoles plus complexe de type XXX-Seq et leurs implications en gĂ©nomiques, transcriptomiques et mĂ©tagĂ©nomiques. L’Ă©tudiant(e) sera capable d’interprĂ©ter les rĂ©sultats biologiques et bioinformatiques.

Management de projet : Cette UE a pour objectif de fournir les bases de réflexion et les connaissances nécessaires au travail en mode projet. Sont abordées à la fois les connaissances théoriques sur les fondamentaux du management de projet et leur mise en pratique au travers de TD au cours desquels l’étudiant travaillera en équipe, appliquera les méthodes et utilisera les outils proposés.

Les pollutions dans les systèmes agro-environnementaux : A l’issu de cette UE l’Ă©tudiant(e) est capable de comprendre les grands problèmes agro-environnementaux, les changements climatiques, la gestion des Ă©nergies sur le moyen terme, l’évaluation des risques qu’encourent nos sociĂ©tĂ©s incluant la santĂ© humaine, la qualitĂ© des produits alimentaires et non-alimentaires. L’objectif est de rĂ©flĂ©chir sur les moyens Ă  mettre en Ĺ“uvre pour rĂ©soudre ces grands problèmes planĂ©taires (eau, air, sols, aliments, santĂ©).

UE Optionelles : Ces UE permettent aux Ă©tudiants de renforcer leur champs de connaissances dans le domaine de leur choix. On retrouve les options « Microbiologie et toxicologie alimentaires et environnementales », « Phytochimie et valorisation des biomolĂ©cules », « IngĂ©nierie mĂ©tabolique pour la production de biomolĂ©cules vĂ©gĂ©tales d’intĂ©rĂŞt », « Émergences RĂ©sistances Adaptations », « 15 dĂ©fis de l’amĂ©lioration des plantes », « IngĂ©niĂ©rie de la production de protĂ©ines recombinantes » et « Strain construction and Lab-scale production ».

Master 2 Ibion-tec

La seconde annĂ©e (M2) est consacrĂ©e Ă  l’organisation du congrès annuel BIOTRACE, axĂ© sur la communication et l’échange avec le milieu professionnel. Le M2 est la finalisation du projet innovant : l’étudiant a deux semaines d’expĂ©rimentation pour aboutir Ă  une preuve de concept ou de faisabilitĂ©. Le stage de 6 mois constitue une expĂ©rience professionnelle correspondant au projet professionnel de l’étudiant. Cette seconde annĂ©e regroupe sept unitĂ©s d’enseignements.

Gestion de projet et congrès Biotrace : Les Ă©tudiants organisent en Ă©quipe un mini-congrès via leur association BIOTRACE. Celui-ci a lieu fin janvier-dĂ©but fĂ©vrier sur un thème choisi par les Ă©tudiants et s’organise sur 2 journĂ©es pleines ou bien sur 3 demi-journĂ©es. Ils invitent des confĂ©renciers, organisent des sessions posters oĂą ils prĂ©sentent des posters de leurs travaux dans le cadre des Projets Innovants et enfin ils organisent au moins une table ronde

Bioinformatique : La bioinformatique est une discipline transdisciplinaire qui s’intéresse à la création et à l’utilisation d’approches numériques et mathématiques appliquées aux sciences du vivant. Les principales applications concernent le traitement automatique de données biologiques et les questions de modélisation, d’analyse et d’intégration des données dans le domaine de la biologie du vivant. Cette UE se propose de donner des bases solides sur les bases de données biologiques, l’analyse des séquences avec l’aide des outils de la bioinformatique ainsi que sur l’immunoinformatique.

Capteurs et instrumentations : L’objectif est de rendre l’Ă©tudiant capable de choisir un capteur et d’utiliser la documentation technique du capteur. Il est capable d’apporter des notions de la constitution d’une chaĂ®ne de mesure et du rĂ´le de ses diffĂ©rents Ă©lĂ©ments. Il est Ă©galement chargĂ© de rĂ©aliser des travaux pratiques en microtechnologies et en microfluidique Ă  travers la fabrication et la caractĂ©risation de circuits microfluidiques.

Projet innovant : Les Ă©tudiants continuent de travailler en binĂ´me sur un projet de leur choix dans le domaine des systèmes de dĂ©tection miniaturisĂ©s / embarquĂ©s. L’objectif est d’acquĂ©rir l’esprit inventif et crĂ©atif pour le mĂ©tier de concepteur et/ou ingĂ©nieur R & D Ă  travers l’Ă©laboration d’un planning de manipulations, la mise ne place de travaux pratiques pour la preuve de concept, l’Ă©laboration d’un rapport et d’une prĂ©sentation orale.

Biocapteurs et microdispositifs : Cette unitĂ© d’enseignement est constituĂ©e d’apports thĂ©oriques concernant les biocapteurs et d’une mise en pratique Ă  travers la conception et la fabrication d’un biocapteur Ă  partir d’un cahier des charges et d’un jeu de contraintes imposĂ©es.

Formulation de biomédicaments et biomatériaux :

Nanobiotechnologies pour la santé :

Bio-ingĂ©niĂ©rie des protĂ©ines dĂ©diĂ©e Ă  la traçabilitĂ© 2 : Faisant suite Ă  l’UE HAA705V et dans la continuitĂ©, cette UE va donner aux Ă©tudiants la connaissance des outils et de leurs principes indispensables au suivi de la production de protĂ©ines recombinantes, Ă  savoir les techniques de sĂ©paration, de purification et de caractĂ©risation biophysiques. L’objectif est de connaĂ®tre les diffĂ©rentes techniques de purification de protĂ©ines recombinantes : traitement des Ă©chantillons de production, techniques de purification par chromatographie liquide, formulation des produits et caractĂ©risations biophysiques.

CrĂ©ation, entreprenariat et valorisation : Cette UE apporte aux Ă©tudiants les connaissances de base indispensables Ă  la dĂ©marche de valorisation d’amener au dĂ©pĂ´t de brevet, Ă  la confidentialitĂ© des donnĂ©es, Ă  la crĂ©ation d’un rĂ©seau, Ă  la politique des incubateurs et la crĂ©ation des Start’up et enfin aux Ă©tapes menant Ă  la crĂ©ation d’entreprise.

CrĂ©ation et montage de projets R&D : Cette UE transversale au sein de la mention Biologie-Agrosciences vise Ă  inculquer une capacitĂ© d’innovation et Ă  mettre en Ĺ“uvre les outils et la mĂ©thodologie de management de projets. L’Ă©tudiant apprend Ă  transformer ses connaissances scientifiques en innovation industrielle au sein de l’entreprise et prend ainsi connaissance de ses modalitĂ©s de fonctionnement en intĂ©grant les contraintes techniques, temporelles et rĂ©glementaires de la transposition d’un travail de recherche vers une application industrielle

Stage M2 : L’objectif est de donner Ă  l’Ă©tudiant une expĂ©rience professionnelle terrain. Il consolide son apprentissage du travail et de l’organisation d’un laboratoire de recherche. Il consolide sa capacitĂ© Ă  mener un projet de recherche et dĂ©veloppement. Il poursuit son apprentissage des règles de qualitĂ© et de traçabilitĂ©. Il structure son rĂ©seau professionnel qui peut lui donner l’occasion d’un premier poste en CDD et/ou CDI, d’une thèse CIFRE ou autre(s)…

UE optionnelles : Ces UE permettent aux étudiants de renforcer leur champs de connaissances dans le domaine de leur choix. On retrouve les options « Bioéthique », « Diagnostic et traçabilité en santé » et « Virologie ».

Pour plus d’informations sur la formation Ibion-tec, consultez le lien :

https://bioagro.edu.umontpellier.fr/master-biologie-agrosciences/ibion-tec/

© 2022 Biotrace

Thème par Anders Norén